Pages

jeudi 24 mai 2018

Le Yemen, la guerre dont personne ne parle

Des crimes de guerre ont été commis par la coalition menée par l’Arabie saoudite.
Les pays sunnites à avoir déclaré la guerre au Yemen sont : l'Arabie Saoudite, l’Égypte, la Jordanie, le Soudan, le Maroc, le Qatar, le Pakistan, le Koweït, Bahreïn, ainsi que les Émirats Arabes Unis.
Ces pays sunnites sont notamment armés par les États-Unis et la France.
Au Yemen, un enfant meurt toutes les 10 minutes. 7 millions de personnes souffrent de la faim et 21 millions ont besoin d’aide humanitaire d’urgence. Une enquête indépendante doit être ouverte.


Yémen : la guerre oubliée - Amnesty International France

La guerre civile yéménite est un conflit qui oppose depuis 2014 les rebelles chiites Houthis et les forces fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh au gouvernement d'Abdrabbo Mansour Hadi, élu en 2012 à la suite de la révolution yéménite et du départ du président Ali Abdallah Saleh. Le conflit s'est internationalisé en mars 2015 avec l'intervention de nombreux pays musulmans menés par l'Arabie saoudite.

Comment 10 pays arabo-musulmans sunnites ont fait une coalition armée pour mater la rébellion houthiste au Yemen :

Dans la nuit du Mercredi 25 au Jeudi 26 Mars, l'Arabie Saoudite, en coopération avec l'Egypte, la Jordanie, le Soudan, le Maroc, le Qatar, le Pakistan, le Koweït, Bahreïn, ainsi que les Emirats Arabes Unis, a lancé l'opération "Decisive Storm" (Tempête Décisive) au-dessus du territoire yéménite.
Notez que des bombes sales ont frappé les populations civiles dans le silence total des médias et des gouvernements occidentaux, complices de fait de cette coalition armée de 10 pays sunnites.

Entre 1949 et 1950, quelques mois à peine après sa création et alors que des pogroms se déroulaient notamment à Aden, l’Etat hébreu avait organisé le départ clandestin de la plus grande partie des Juifs du Yémen. Baptisée «Tapis magique» et organisée sous la protection des Etats-Unis et du Royaume-Uni, cette opération avait alors permis d’exfiltrer 49 000 personnes à bord de 380 vols nocturnes non immatriculés.

Israël a exfiltré de nombreux juifs du Yemen, mais tous les Juifs du Yémen ne sont pas partis. Certains se sont convertis à l’islam et d’autres se sont fondus dans le paysage, poursuivant leurs activités en mode discret. Leur émigration a cependant repris au goutte-à-goutte à partir des années 90, et surtout en 2008 et en 2012, après que deux rabbins eurent été égorgés pour des motifs religieux et que des filles de la communauté eurent été enlevées pour être converties de force à l’islam avant d’être vendues comme esclaves sexuelles.

musulmans
Ils sont hypocrites, antisémites, vindicatifs mais intouchables

Le sunnisme est un courant religieux majoritaire de l'islam. 90 % des musulmans sont sunnites. Il est souvent apparenté à une vision orthodoxe de l'islam.
Le mot sunnite est dérivé du mot « sunna » qui représente la ligne de conduite de Mahomet, dernier prophète de l'Islam. Ses actes ont donc valeur de modèle et sont compilés dans des recueils de logions appelés « hadith », dont les principaux sont le Sahih al-Bukhari et le Sahih Muslim, considérés comme authentiques (sahih) par les seuls musulmans sunnites.

Les pays sunnites possèdent des terres riches de pétrole ou d'autres richesses naturelles. Ce qui les rend intouchables. Ils parlent d'amour et de paix, mais ils égorgent, tranchent des têtes, massacrent allègrement les rabbins, les prêtres, d'une manière générale les non musulmans mais aussi les musulmans chiites (car ils n'ont pas le même coran), haïssent les juifs plus qu'ils n'aiment leurs propres enfants, obligent les mécréants à se convertir sous peine de mort et réduisent en esclaves sexuelles les filles non musulmanes qu'ils désirent.

musulmans
Les revendications des musulmans sunnites.

N'hésitez pas à m'écrire.

http://thierry-cumps.blogspot.fr/p/lauteur-de-ce-blog.html

CUMPS (association d’aide grâce à l’outil Internet)

Association loi de 1901
Siège social : 4 rue Charles-Emile Paris – 93350 Le Bourget
L’association CUMPS vous aide à être visible sur internet et combat toutes formes de criminalité sur internet.
Nous avons l’ambition d’aider les gens et de créer des centres de formation un peu partout dans le monde.
Déclarée à la Préfecture de la Seine-Saint-Denis sous le numéro W931008835.
N° SIREN : 533 488 045 – N° d’enregistrement à la CNIL : 1587474

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire