Pages

samedi 9 septembre 2017

Les musulmans se radicalisent auprès d'autres musulmans

musulmans

Voici 2 histoires qui se sont passées au Bourget (ville de 15000 habitants en Seine-Saint-Denis) :

Un africain musulman s'était établi au Bourget et lors de ses premières années en Seine-Saint-Denis, il mangeait du porc et buvait de l'alcool avec ses collègues non musulmans. A l'époque, il n'y avait pas de mosquée au Bourget, aucun musulman ne se baladait en tenue islamique, et il n'y avait pas non plus de commerce halal.
Aujourd'hui, la ville du Bourget est devenu musulmane et ce même africain ne mange plus de porc et ne boit plus d'alcool. Avec la pression exercée par la communauté musulmane du Bourget, il est devenu un vrai islamiste qui essaie de se conformer aux règles éditées il y a 1400 ans par Muhammad, le prophète de l'islam.

J'ai travaillé plusieurs mois dans une entreprise du Bourget dont les employés sont presque tous des musulmans. J'emmenai un exemplaire du Coran avec moi lorsque je partais travailler et tous les musulmans étaient gentils avec moi. Souvent, on parlait de l'islam mais il fallait éviter les sujets qui fâchent comme l'esclavage, le pillage ou la pédophilie pratiqués par leur prophète Muhammad.
Par exemple, lorsqu'on parlait des juifs, il fallait que je fasse semblant d'approuver le fait que les juifs sont la cause de tous les maux sur terre (alors que je pense que le peuple juif est l'un des peuples les plus brillant sur terre et qu'il mérite tout notre respect).
Lorsque j'ai abordé avec mon collègue Mohammed, les versets qui appellent au meurtre des non-musulmans, il n'a plus voulu parler du Coran avec moi et m'a dit que c'était encore la faute des juifs qui avaient selon lui falsifié le Coran.
Mon collègue Mohammed pensait aussi que les fast-food halal de Seine-Saint-Denis n'étaient pas assez halal pour lui alors il me donnait toute la nourriture halal qu'on lui donnait. Habitant la ville du Bourget, j'ai pris l'habitude de manger du halal, puisque pratiquement tous les restaurants de cette ville (même le japonais en face de la mairie) sont devenus halal. Je regrette pourtant la souffrance qu'on inflige à ces pauvres bêtes tout ça pour respecter une vieille tradition bédouine (l'égorgement rituel des animaux).

Les musulmans sont des gens comme vous et moi. Ils peuvent être gentils et généreux. Il n'empêche qu'auprès d'autres musulmans, ou après avoir entendu les discours de leurs imams, ces musulmans gentils et généreux finissent par se radicaliser.

Un musulman radicalisé est un musulman qui choisi de ressembler au prophète Muhammad, le prophète de l'islam. Muhammad voulait que la terre appartienne à Allah seul et il a déclaré la guerre aux juifs, aux chrétiens et au reste du monde. Vouloir ressembler à Muhammad consiste à prendre les armes et à donner sa vie pour la gloire d'Allah. On les appelle aussi des terroristes ou des dérangés mais en vérité, ce sont de bons musulmans qui ont décidé de suivre la voie du djihad.

Verset 95 - Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelque infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense ; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense. Page 110 du saint coran (Albouraq), sourate 4 : les femmes.

Thierry Cumps
Spécialiste de l'islam

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire