Pages

mercredi 21 mai 2014

Protéger la biodiversité : Le Gouvernement redonne au Marais poitevin son label de Parc naturel régional

Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, se félicite de la parution au Journal officiel du décret redonnant au Marais poitevin son label de Parc naturel régional.

Pour Ségolène Royal, il s’agit de l’aboutissement d’un long combat pour sauver « la Venise verte ».

Avec près de 100 000 hectares de superficie, le Marais poitevin représente la deuxième zone humide française après la Camargue et le plus grand des marais littoraux de l’ouest.

Aménagé au fil des siècles, c’est un ensemble d’une très grande richesse écologique, à la fois par la diversité des milieux qui le composent et surtout par sa spécificité de zone humide.

Au cours des années 1980, ce territoire a souffert de dégradations environnementales qui lui ont valu la perte de son label Parc naturel régional.

Grâce à la mobilisation des conseils régionaux de Poitou-Charentes et des Pays-de-la-Loire, des maires des petites communes maraichines, des associations de défense de l’environnement, grâce aussi au soutien de l’État, et tout particulièrement de François Mitterrand, qui en fit l’un de ses grands travaux présidentiels – et le seul en milieu rural –, le Marais poitevin fut réhabilité.

Ségolène Royal participera le 15 juin à un événement populaire organisé dans le Marais poitevin pour fêter la reconquête du label.


Le décret n°2014-505 du 20 mai 2014, paru le 21 mai 2014, redonne au Marais poitevin son statut de Parc naturel régional, dote le réseau des Parcs naturels régionaux d’un 49e parc.

La création d’un Parc naturel régional répond à la nécessité de protéger et de mettre en valeur des territoires dont le patrimoine naturel et culturel est de grande qualité, mais dont il faut préserver l’équilibre. Les Parcs naturels régionaux qui couvrent environ 14 % du territoire national œuvrent pour une préservation efficace des espaces naturels conciliée avec une dynamique économique et sociale des territoires.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire