Pages

jeudi 22 mai 2014

Inondations dans les balkans : l’Europe doit réagir

Depuis plusieurs jours, les Balkans subissent des inondations dues à des pluies torrentielles qui ont provoqué au moins 47 victimes. A Obrenovac, en Serbie, la ville a été submergée à 90 % par les eaux et la majorité des 20 000 habitants ont déjà été évacués. A proximité, une centrale thermique qui produit 50% de la consommation nationale d’électricité est menacée par la montée des eaux. En Bosnie, environ 10 000 personnes ont été évacuées dans les seules régions de Samac et Bijeljina. Les glissements de terrain provoqués par les pluies sont de plus extrêmement dangereux parce qu’ils risquent de provoquer de possibles déplacements de champs de mines antipersonnel datant de la guerre de 1992-95, dont le nombre est estimé à 120 000. En tout, 1,6 million de personnes sont touchées.

Europe Ecologie Les Verts tient tout d’abord à exprimer son soutien sans faille aux familles des victimes ainsi que toute sa solidarité aux peuples serbe et bosniaque.

EELV demande à l’Union européenne de débloquer des fonds d’urgence et une aide logistique et technique de ses Etats membres afin de venir en aide à l’ensemble des sinistrés.

Au-delà de l’urgence, et à quelques jours des élections européennes, EELV rappelle que le dérèglement climatique à l’origine de la multiplication d’évènements météréologiques de cette ampleur est une réalité indéniable et doit devenir enfin une priorité politique essentielle de nos décideurs européens, car les coûts de l’inaction sont de plus en plus considérables.

EELV réaffirme à nouveau que la transition énergétique est à la fois une nécessité et une opportunité pour l’Europe. L’UE peut et doit prendre le leadership lors de la Conférence pour le climat 2015 qui aura lieu à Paris afin de ne pas renouveler l’échec de Copenhague. Pour cela la France et l’Europe doivent adopter des objectifs ambitieux en matière de réduction des émissions de gaz à effets de serre, de développement des énergies renouvelables et d’efficience énergétique.

Julien Bayou, Sandrine Rousseau, porte-parole nationaux

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire